Anaïs blogtrotter à l’Ile Maurice #3 A la découverte de l’histoire et la culture mauriciennes avec My Moris


Lors des préparatifs de notre voyage à l’île Maurice, je suis tombée un peu par hasard sur le siteweb de My Moris. Je cherchais à participer à un cours de cuisine mauricienne durant notre séjour. My Moris propose ce genre de prestation. En effet dans son catalogue d’activités, My Moris, a ajouté « Les recettes gourmandes de Rosemonde » qui permet aux amateurs de cuisine de suivre Rosemonde au marché puis dans sa cuisine, où la magie opére. Au contraire des grands hotels qui vous offrent cette prestation aux côtés de leur chef, dans la cuisine de leur palace, My Moris vous donne l’opportunité de rencontrer une habitante locale et de partager plus qu’un cours de cuisine.

Au final, ce n’est pas cette activité qui nous a le plus séduit mais celle qui s’intitule Histoires & cuisines de Port-LouisUne balade historique et gourmande à pied à la découverte des rues de la capitale mauricienne.

Aujourd’hui, je vous propose de nous suivre dans les rues de Port-Louis à travers mon récit et nos photos de cette belle matinée d’octobre.

A propos de My Moris

My Moris est une aventure née de la passion commune de Maya et Shakti pour la culture, l’histoire et le patrimoine de l’Ile Maurice.

Crédit photo : My Moris

Maya est anthropologue et Shakti a étudié l’histoire et la sociologie. Toutes les deux connaissent bien l’île Maurice; l’une ayant réalisé des recherches approfondies sur la médecine traditionnelle, la religion populaire, l’histoire de la musique sega et collecté une histoire orale monumentale sur l’esclavage. L’autre ayant travaillé pendant 10 ans dans le développement social et les droits de l’homme à Maurice.

Amies depuis de nombreuses années, elles ont décidé de s’associer pour lancer mon Moris en juillet 2015. Aujourd’hui My Moris propose une large palette de balades à la découverte de l’île à pied ou à vélo. L’équipe s’est agrandit et le nombre de visites s’est multipliées.

De belles rencontres

La balade Histoires & cuisines de Port-Louis avec My Moris c’est avant tout de belles rencontres. Avec les organisatrices, tout d’abord Yianna et Adrienne.

Yianna a étudié l’histoire et les langues. C’est l’une des premières à avoir rejoint l’aventure Mon Moris. Cette passionnée de théâtre, d’écriture et de littérature mauricienne, nous a étonnée par sa connaissance de l’histoire de son île. 

Adrienne vient d’un petit village du centre de l’île Maurice. Elle a étudié le tourisme. C’est sa curiosité et son goût pour l’authenticité qui l’on amené à rejoindre My Moris. Son crédo c’est le tourisme durable.

Cette balade donne aussi l’opportunité de rencontrer des mauriciens d’origines diverses et qui sont fiers de faire connaître leur île.

Découvrir l’île avec des yeux d’enfants

Voyager avec ses parents ce n’est pas toujours évident car les enfants n’ont pas les mêmes attentes que leurs parents. L’équipe de My Moris l’a bien compris et propose aux familles des visites adaptées. Nos filles ont adoré le programme qui a été concocté spécialement pour nous.

En plus de la balade à pied comme les grands, elles ont pu mener leur propre enquête grâce au petit livret qui leur a été remis au début de la balade.

Muni de leur sac aux couleurs de My Moris, elles se sont amusées à collecter leurs propres souvenirs.

Notre balade étapes par étapes

Notre balade a débuté par un peu d’histoire, celle de Maurice, avec les différentes vagues successives de colonisation : celle des hollandais, puis des français et enfin des anglais … puis on parle d’immigration et des peuples qui sont venus s’installer. Chaque période historique explique une pièce du puzzle qui compose aujourd’hui l’île Maurice.

Crédit photo : My Moris

C’est dans la partie la plus ancienne de la ville que se déroule notre balade. Les quartiers les plus anciens s’articulent autour du marché et de la mosquée. La visite commence par une étape importante chez un des grossistes indiens de Port Louis puis chez un détaillant où les épices embaument d’air.

Il fait déjà très chaud en cette fin du mois d’octobre. Les rues se remplissent petit à petit de monde car nous sommes samedi matin. Les locaux se dépêchent de faire leurs emplettes avant la fermeture des commerces. On apprend qu’ici le samedi c’est sacré. Les petits commerces indiens ferment le samedi après-midi car leurs propriétaires allaient ou vont toujours pour certains assister aux courses de chevaux qui ont lieu à l’hippodrome.

Il est encore tôt, mais c’est déjà l’heure de notre première pause gourmande. Nous découvrons alors, la fabrication des gato pima.

 

Accompagné de thé vanille et au lait, les gâteaux piments et les samossas composent le petit déjeuner des mauriciens. Ils sont nombreux à faire la queue devant cette petite échoppe.

Le ventre plein nous poursuivons notre balade jusqu’à la sublime mosquée Jummah. C’est certainement le plus bel édifice religieux de l’île. Cette mosquée n’a rien à voir avec celles que nous connaissons en Europe.

Derrière sa grille blanche ajourée et sa façade blanche et verte, cette mosquée, construite en 1852,  cache un patio ombragé où ont grandi quelques arbres. Les ornements qui la décorent sont très travaillés et on sent ici une très forte inspiration indienne.

LDDA_VOYAGE_MAURICE_ - 210

A l’intérieur on apprécie le calme et la fraîcheur qui offre une petite pause avant de découvrir l’agitation du bouillonnant quartier chinois situé à quelques pas.

On dirait qu’ici le temps s’est arrêté. Derrière les façades colorées de certaines maisons se cachent une multitude de petits ateliers comme ceux des ferronniers.

La dominante de la couleur rouge sur les bâtiments nous fait vite comprendre que nous arrivons dans le quartier chinois.

Le quartier chinois se situe entre la rue Sir Seewoosagur Ramgoolam et la rue Royale.

Une nouvelle pause gourmande s’impose pour goûter aux assortiments de « boulettes » cuites à la vapeur. Elles sont préparées à base de boeuf et de gingembre, à base de poulet et de légumes. C’est une explosion de saveurs sur le palet. On se régale.

Les découvertes s’enchaînent et nos filles suivent le rythme car nous allons de surprises en surprises.

Yianni et Adrienne rendent la visite passionnante avec toutes les anecdotes qu’elles racontent à chaque étapes de la balade.

Ici elles poussent la grille donnant sur une petite ruelle qui nous conduit à un petit temple chinois.

Nous n’aurions certainement pas trouvé seuls si elles n’avaient pas été là pour nous guider.

La prochaine étape gourmande est une pause sucrée. Elle a lieu dans une pâtisserie chinoise dont la spécialité est un gâteau à base de lentilles noires car à Maurice les haricots noires ne couraient pas les rues alors le pâtissier qui a créé cette boutique a improvisé avec les produits disponibles localement !

Aujourd’hui même si l’importation de haricots noirs est possible, il continue a fabriqué ses gâteaux à base de lentilles noires qui est devenu au fil des années son gâteau signature à l’image des grands chefs pâtissiers français.

La chaleur augmente au fil des heures et on vide volontiers les petites bouteilles d’eau offertes à notre arrivée par Yianna et Adrienne. Les rues se noircissent de monde.

Nous suivons nos guides jusqu’à un petit marché où se sont installés tous les vendeurs de rues de Port Louis sous la pression des autorités locales.

Ici on trouve de tout, des vêtements, des fruits, des légumes mais surtout quelques échoppes où l’on peut goûter aux fameux rotis, ces crêpes indiennes fourrées aux légumes épicés.

On termine notre balade par le marché central situé sur Queen Street près de la gare centrale d’autobus. On y trouve toutes sortes de fruits et légumes.

Le marché est prisé des touristes comme des locaux qui viennent y faire leur courses.

La balade avec Yianna et Adrienne se termine là où elle a commencé autour d’une table du stand de jus de fruit !

Toute la petite famille aura beaucoup apprécié ce délicieux voyage dans l’histoire passionnante du pays et les saveurs subtiles de la culture mauricienne.

 

Pour aller plus loin,

Pour en savoir plus sur Mon Moris ou My Moris je ne peux que vous inviter à visiter le siteweb illustré de sublimes photos issues des balades.

Vous pourrez également en lire davantage sur le compte Facebook My Moris.

Je vous invite également à découvrir d’autres témoignages comme celui de My Sweet Mauritius, celui de voyages et expériences, et l’interview de Shakti sur Taste Mauritius.

Un commentaire

  1. Merci pour la mention du blog! Après 15 ans à Maurice, j’ai choisi de retrouver ma douce France! Du coup le blog n’est plus vraiment mis à jour! Il y a bien trop à découvrir et à faire ici!

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.