Mon congé parental


Demain, je reprendrai mon activité professionnelle après presque un an d’arrêt. A l’heure du bilan, voici ce que j’aimerai partager avec vous.

Avoir du temps,

Lorsque l’on travail, on n’a jamais le temps. Lorsque l’on devient maman pour la première fois, l’organisation se complique. On s’inquiète trop et on perd aussi beaucoup temps. Avec l’arrivée d’un deuxième bébé les choses s’empirent davantage et on court après le temps.

Le congé parental a été pour moi la pause nécessaire qui m’a permise de remettre les pendules à l’heure et de prendre du temps pour tout.

Pour mes filles, mon couple bien sur mais aussi pour ma famille et pour MOI. J’ai récemment traversé de dures épreuves avec la perte de nombreux membres de ma famille et j’avais vraiment besoin de faire ce break.

Si j’avais déjà expérimenté le congé parental avec ma première fille (80 % pendant 6 mois), je ne regrette pas un instant d’avoir opté pour un 100 % pendant 7 mois avec ma deuxième fille.

Ne pas avoir ce sentiment de manquer quelque chose,

Cela fait maintenant 10 mois que je vois ma petite choubidou évoluer à un rythme fou. J’ai aimé pouvoir assister chaque jour à ses progrès. J’ai remarqué qu’on s’extasie parfois devant un rien mais c’est ça aussi d’être une maman ! Je sais par expérience qu’avec la reprise du travail, je vais malheureusement manquer certains moments importants enfin j’espère pas trop non plus et surtout pas ses premiers pas.

Avec ma grande de 4 and ½ aussi j’ai pu aussi profiter davantage de moments de complicité pendant cette année de pause. C’est agréable de pouvoir être présente pendant toutes les vacances scolaires. J’envie parfois les professeurs d’écoles 😉 Durant toute cette année nous avons organisé de nombreux ateliers de cuisine à la maison et dans divers lieux à Paris et en région parisienne.

De l’allaitement à la diversification,

Ce congé parental m’a permis de vivre pleinement mon projet allaitement. Je peux même dire que mon bébé et moi avons vécu en harmonie pendant plus de 6 mois. Depuis je galère un peu avec les biberons mais je ne regrette pas. La diversification s’est heureusement très bien déroulée, au rythme de bébé. Je me suis beaucoup amusée à préparer ses premières purées, compotes et ses petits plats. Pour celles et ceux qui suivent ce blog depuis ses débuts je publie régulièrement mes trouvailles dans le domaine ICI et je continuerai car ce n’est pas compliqué et bébé adore les purées, compotes et autres plats faits maison !

Ce que j’ai aussi apprécié,

Si cela a été un vrai bonheur de passer à un autre rythme avec ma famille,  j’ai adoré pouvoir réaliser quelques projets personnels qui me tenaient à cœur depuis très longtemps. Le blog des délices d’Anaïs en faisait partie. Blogueuse depuis 2008 (depuis la naissance de ma première fille) je rêvais de pouvoir lancer un deuxième blog où je puisse partager mes recettes préférées et parler de thèmes liés au culinaire.

J’ai également consacré un peu de mon temps à la peinture (celle de tableaux mais aussi celle de ma cuisine que j’ai entièrement rénovée ;-). Je me suis aperçue que cela m’avait beaucoup manqué et j’espère pouvoir continuer à dessiner et peindre un peu plus régulièrement.

Finalement, j’ai pu faire beaucoup de choses comme un peu de sport, consacrer du temps à mes ami(e)s, dédier du temps à des associations en faisant du bénévolat.

Si c’était à refaire,

Sans hésiter, je le referai mais je m’organiserai peut-être autrement. Ce que j’ai appris c’est que :

  • Un droit que l’employeur ne peut en aucun cas refuser à son employé(e). Les papas comme les mamans d’enfant(s) de moins de 3 ans peuvent demander ce congé. Pour plus d’info il y a le site Service Publique ou celui du Ministère du travail.
  • Le congé parental est très flexible. Il permet de s’organiser comme on le souhaite. Mon 80 % m’avait permis de garder ma première puce tous les mercredis après mon congé maternité et ceci pendant 6 mois. Pour le premier bébé on ne perçoit une allocation que pendant 6 mois. Pour bébé numéro 2 c’est jusqu’à 3 ans.
  • En effet, selon ses revenus, on peut percevoir une allocation de la CAF qui compense une partie de son salaire. Leur site est très explicite sur le complément de libre choix d’activité. Ce qui n’est pas indiqué toutefois c’est qu’aucun prorata d’allocation n’est accordé. En résumé, pour percevoir une allocation complète, il vaut mieux débuter son congé le 1er du mois et le terminé le 30 du mois. Je l’ai malheureusement découvert à mes dépends.

Et maintenant,

Demain, je reprends mon rôle de maman au travail. J’angoisse de laisser ma puce chez une nounou mais j’ai aussi hâte de savoir ce qu’il s’est passé en mon absence à mon bureau. J’ai la chance d’aimer mon travail donc c’est le cœur gros que je déposerai mes puces. Heureusement, je sais que je vais avoir du pain sur la planche et plein de nouveaux projets à lancer. Maintenant, je vais faire comme toutes les mamans qui travaillent, je vais penser à mes prochaines vacances 😉

Je vous invite à découvrir les expériences d’autres blogueuses comme Xtinette du Journal de Maman.

Et vous que pensez-vous du congé parental ?
(les papas aussi ont le droit de répondre 😉

11 réflexions sur “Mon congé parental

    • c’est vrai ! mais c’est aussi bien pour toi ! je suis jeune maman de deux jumelles et je suis avec elles 24H/24H et j’avoue que parfois avoir un petit moment pour moi, ça me fait tellement du bien……….

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s