Anaïs voyage dans son assiette en Thaïlande #2


Cette semaine nous poursuivons notre voyage en Thaïlande. Après une petite balade dans le marché flottant de Damnoen Saduak, je vous emmène voir la capitale Bangkok et ses marchés tout d’abord ceux du quartier chinois puis ceux de nuit où l’on trouve d’agréables créatures.

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_009_Thailande_05_Ayuttaya

Les Buddhas d’Ayuttaya

Je vous propose également une escale au Royaume d’Ayuttaya avant de revenir à Paris pour vous donner quelques adresses de restaurants que j’aime bien ou que j’ai testé récemment.

Bangkok,

Bangkok

Bangkok

La capitale de la Thaïlande est une ville agréable. j’ai beaucoup aimé les canaux qui permettent de découvrir la cité sous un autre angle.

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_010_Thailande_06-Wat Phra Kaeo

Wat Phra Kaeo

J’ai énormément apprécié les visites du Wat Phra Kaeo et du Wat Pho qui renferme un immense Bouddha couché.

La restauration dans les rues,

Entre deux visites, il est très facile de trouver de quoi se restaurer dans les rues. Il y a des vendeurs ambulants un peu partout. Ils sont très nombreux aux abords des sites touristiques mais aussi des embarcadères des bateaux.

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_009_Thailande_02_stand-rue

On trouve de quoi manger partout ou presque …

Nous avons beaucoup mangé dans les rues car il fait chaud et l’on a envie de profiter de l’air plutôt que d’aller s’enfermer dans une salle climatisée. La fraîcheur des plats et les prix sont aussi très appréciables.

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_009_Thailande_07_marche

Côté quartier chinois on trouve des plats typiques et de drôles de noix qui ressemblent à nos châtaignes

Je vous invite à découvrir un magnifique blog consacré à la cuisine de rue en Asie que j’ai découvert récemment : Gato en Asie

Le marché dans le quartier chinois,

Lorsque nous étions à Bangkok, je tenais à passer un peu de temps sur les marchés locaux. Celui du quartier chinois était très intéressant. On y trouve bien sur des épices et des ingrédients secs de toutes sortes.

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_009_Thailande_06_marche

Les sacs plastiques ont malheureusement remplacé les sacs en toile et cela retire beaucoup de charme aux étales des marchants. Ce que j’aime c’est les belles couleurs ocres des épices.

Les marchés nocturnes,

Je n’ai pas pris beaucoup de photos des marchés de nuit car je préfère profiter du spectacle. Mon appareil photo sans pied ne donne pas non plus de résultats très appréciables donc j’évite.

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_009_Thailande_01_marché-nuit-insectes

Vous croquerez bien une petite sauterelle ?

A Bangkok nous avons observé avec beaucoup d’attention les stands des vendeurs d’insectes. Il faut dire que c’est assez impressionnant. Je n’ai toutefois pas eu le courage d’y goûter. La prochaine fois peut-être …

Balade au Royaume d’Ayutthaya,

Il faut prendre le train pour s’y rendre puis louer un vélo sur place pour profiter pleinement du site. Ce que l’on visite c’est la partie historique d’Ayutthaya qui est en partie constituée des ruines de ses anciens temples (ou wats).

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_010_Thailande_05-Ayutthaya

Royaume d’Ayutthaya

Ce que j’ai aimé c’est le Wat Chai Watthanaram, la tête de Bouddha dans les racines d’un arbre, Le bouddha couché et les alignements de bouddhas habillés d’étoles jaunes. C’est très beau.

Anaïs-voyage-dans-son-assiette_010_Thailande_04-Ayutthaya

Royaume d’Ayutthaya

Quelques adresses à Paris,

Après m’être replongée dans mes photos de voyages, j’ai eu envie de retrouver les saveurs et les odeurs de notre périple. A Paris, il y a heureusement beaucoup de restaurants Thaïlandais. Il y en a pour tout les goûts et toutes les bourses.

Parmi les adresses les plus anciennes  de la capitale, on trouve Erawan que j’aime beaucoup car elle me rappelle la période ou je travaillais dans le quartier. L’accueil est agréable et certains plats sont très originaux. Les plats sont servis dans une jolie porcelaine bleue et blanche. Le plat qui vaut le détour chez Erawan c’est l’homok plad (des filets de cabillaud en feuille de bananier). C’est un plat très joliment présenté et excellent. Le curry vert est aussi agréable mais peu pimenté de base car adapté au goût français mais vous pouvez demander à la commande à ce qu’il soit plus piquant.

Erawan
76, rue de la Fédération
75015 Paris

Au Blue Elephant où je suis allée pour célébrer l’un de mes anniversaires en amoureux, j’ai adoré le cadre. Le service était de mémoire correct mais je ne garde pas un souvenir transcendent de ce que j’ai mangé. Peut être parce que j’étais plus intéressée par le reste. Le décors du lieu est tellement spectaculaire. On a l’impression de dîner dans la jungle. Il y a des plantes et des fleurs un peu partout. Ce qui m’a aussi marqué c’est la branche d’orchidées que j’ai reçue en partant, un très joli souvenir. Cela reste une adresse d’exception où j’aimerai retourner plus souvent. Tiens, c’est bientôt mon anniversaire …

Blue Elephant
43-45 Rue de la Roquette
75011 Paris

Silk&Spice-restaurant

Restaurant Silk & Spice

Cette semaine j’ai testé un nouveau restaurant Thaïlandais à Paris. Je voulais essayer l’une de ces nouvelles adresses qui propose une cuisine plus moderne. J’ai sélectionné : Silk and Spice. Le cadre est subtile et raffiné. La déco est soignée et la table très joliment dressée. Les couverts sont très beaux et la serviette pliée de façon très originale. Le tout a beaucoup de personnalité. Sur ce point il y a vraiment rien à dire où plutôt que du positif. L’accueil est sympathique. L’équipe est jeune.

Comme dans la plupart des restaurants parisiens Thaïlandais, celui-ci propose une cuisine épicée mais pas très pimentée. Petite déception avec le Tom Yam Koong qui manquait de piquant.

La suite m’a encore plus déçue car j’avais commandé le plat qui était censé être le plus spectaculaire puisque présenté dans une jeune noix de coco fraîche mais il est arrivé dans l’assiette très banale. Dommage voilà ce que j’aurai dû avoir et ce que j’ai eu en échange.

Silk&Spice - Koong Hob Mapraw

Silk & Spice – Koong Hob Mapraw
Belles gambas et ses crevettes mijotées dans une rédustion de citronnelle rapée au curry rouge servie dans un jeune coco frais à la vapeur

Dommage aussi vu son prix puisque c’est le plat le plus cher de la carte. Dommage que le serveur ait omis de le préciser à la commande cela aurait atténué ma déception ou permis d’opter pour un autre plat. C’est dommage car ce genre d’erreur gâche l’appréciation du plat.

Par contre grosse et très bonne surprise au dessert avec le Lak Boi Baan, un carpaccio d’ananas mariné au gingembre et à la citronelle et son sorbet au basilic thaï maison. La présentation est simple mais originale et la glace très agréable. Non vous n’aurez pas l’impression de manger du pesto car le basilic utilisé a davantage le goût de l’anis. La glace au basilic est très rafraîchissante.
Finalement, c’est une bonne adresse et la qualité est là. L’addition est à la hauteur du lieu mais la fourchette propose régulièrement des offres très intéressantes.

Silk & Spice
6 rue Mandar
75002 Paris

Dans mon prochain billet, je vous parlerai d’îles, de village lacustre et de soupe Thaï. En attendant, je vous propose de jouer et gagner une BOX Kitchen Trotter chez Pimp and Pomme

Une réflexion sur “Anaïs voyage dans son assiette en Thaïlande #2

  1. Pingback: 11 questions, 11 réponses pour mieux me connaître – Liebster Award | Loetitia cuisine

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s