Anaïs voyage dans son assiette en Crête #1 Héraklion


LDdA_Anais-voyage-dans-son-assiette-Crete-Gorges-de-Samaria_04

En juillet, Anaïs repart en balade en Méditerranée sur une belle île qui est connue pour son régime alimentaire très sain pour la santé : la Crête. Pour cette première étape, je vous propose de découvrir Héraklion, la capitale mais aussi la cuisine crétoise et quelques spécialités.


LDdA_Anais-voyage-dans-son-assiette-Crete-Carte
A propos de la Crête

Cinq cents kilomètres de côte, de belles plages de sable fin, de petits ports de pêche où les barques s’alignent des la fin de la matinée, cela résumé une partie de cette belle île de la méditerranée située à quelques kilomètres des côtes grecques. L’autre version de la Crête à un profil géographique plus accidenté, avec ses petits villages accrochés aux flancs de montagne, ses gorges encaissées dans lesquels glisses des torrents glacials pour rejoindre la mer.

Héraklion

Si cette ville qui est aussi la capitale de l’île ne reçoit pas l’engouement d’autres cités, elle n’en reste pas moins très agréable à visiter. Comme pour de nombreux visiteurs, elle était notre point d’arrivée et de départ. Nous avons donc profité de ce passage pour nous balader dans ses petites rues car il vaut mieux éviter les axes surchargés et bruyants.
Ce qu’il faut retenir c’est que son nom rend hommage à Herakles (hercule) le héros mythique.
Pour les gourmands il est possible de déguster une spécialité sucrée, les « bougatzas », des gâteaux à la crème brûlée.

LDdA_Anais-voyage-dans-son-assiette-Crete-Heraklion-02

La forteresse de Koules

On ne peut pas manquer cette imposante construction vénitienne qui domine le vieux port. Avec ses tourelles et ses lions, elle est l’une des attractions touristiques de la capitale.

LDdA_Anais-voyage-dans-son-assiette-Crete-Heraklion-01

Le régime crétois

Il est le reflet du mode de vie des habitants du bassin Méditerranéen, où l’huile d’olive est un élément de base de l’alimentation quotidienne.
On lui confère de nombreux bienfaits comme entre autre la réduction des problèmes cardio vasculaire. Le régime crétois repose sur une alimentation riche en fruits et légumes frais mais aussi en légumes secs et en céréales.

Si la cuisine crétoise est proche de celle des pays voisins, il semblerait que ce soit le régime dit crétois qui est inspiré les peuples voisins plutôt que l’inverse.

La cuisine crétoise

C’est une cuisine réalisée avec des ingrédients produits localement comme les olives et leur huile, les fruits et légumes méditerranéens, les herbes aromatiques, les fromages, les poissons et viandes issues de petit élevage et le miel.

Les fromages

il existe quelques variétés de fromages typiquement crétois. Ils sont principalement élaborés à base de lait de brebis.

  • Graviera qui est un fromage à pâte dure.
  • Myzithra et Katsikithia sont des fromages frais préparés à base de lait de brebis et de chèvre. Ce sont de grand classique que l’on déguste sur du pain frais mais aussi avec du miel.
  • Anthotiros est un fromage moelleux et doux du printemps. Il est élaboré lorsque les pâturages sont encore pleins de fleurs dont il tire son nom puisque « anthos » et « tiros » signifient respectivement « fleur » et « fromage »

LDdA_Anais-voyage-dans-son-assiette-Crete-fromage-herbe

Fruits et légumes

Pour trouver les spécialités locales rien ne vaut une visite au marché local ou »laïki » en grec. Ce qui nous a le plus surpris c’est le « chorta », ce qui se traduit par « herbe ». En Crête on récolte et cuisine toutes sortes d’herbes vertes sauvages au goût généralement amer. Elles sont bouillies jusqu’à ce qu’elles deviennent tendres puis elles sont  servies avec une quantité variable d’huile d’olive et un peu de citron.  Le « stamnagathi » par exemple ressemble beaucoup à un pissenlit. Je vous proposerais prochainement une recette d’omelette aux herbes comme celle que l’on peut déguster sur place.

L’olive et ses produits dérivés

En Crête on compte une soixantaine d’oliviers par habitant qui pour la plupart préparent leur propre huile.
Il existe aussi de nombreux producteurs locaux qui revendent leur production en particulier sur les marchés.

Les herbes aromatiques

Elles sont très présentes sur l’île. Fraîches ou sèches vous n’aurez pas de mal à vous en procurer sur place. On les retrouve souvent dans les plats traditionnels. Les stars sont le thym et l’origan. Il en existe certaines qui sont endémiques et que l’on trouve sous les noms de ‘diktamos’ et ‘malotira’  que l’on utilise en infusion pour leurs propriétés médicinales.

Les raisins secs

Comme les raisins de corinthiens, ceux de Crête sont aussi fameux et à rapporter dans ses valises.

LDdA_Anais-voyage-dans-son-assiette-Crete-Cadeaux

Le miel

Dans la région méditerranéenne et ceci depuis l’antiquité, la Crête a toujours été reconnue pour sa production de miel. Le miel de thym est le plus répondu. Le miel produit aux environs du Mont Omalo (1200 m d’altitude) est le plus remarquable. N’oubliez pas d’en glisser un pot dans vos valises au retour.

Le poisson

Comme dans toutes les îles de méditerranée, la pêche est une activité locale pratiquée depuis des décennies et malgré la sur-pêche les pêcheurs continuent leur activité pour alimenter les marchés locaux. On retrouve les poissons dans certains plats locaux mais beaucoup moins les crustacés.

Quelques spécialités crétoises

Les spécialités crétoises sont simples et savoureuses car les ingrédients sont toujours de qualité et produits localement comme les herbes de montagne que l’on retrouve dans de nombreux plats qu’ils soient crues ou bouillies avec de l’huile d’olive et du citron. Voici quelques exemples de plats locaux.

  • La Kakavia, une soupe de poisson
  • Les escargots en ragoût, à l’ail ou cuit avec des plantes sauvages
  • Les hortopitakias ou pitas, de petits chaussons garnis : hortopitès quand ils sont fourrés aux légumes verts sauvages ou vlita lorsqu’ils sont fourrés de feuilles d’amarante (sorte d’épinards) ou bien kalitsounia lorsqu’ils sont confectionnés à base de sucre, d’œufs et de cannelle.
  • Les mezze, sorte d’amuse-bouches servis à l’apéritif (petites olives marinées)
  • Le « tako » qui est le plat crétois national (une biscotte d’orge ramollie dans de l’eau et trempée dans l’huile et de la tomate)
  • La Mélitzanosalata, une salade d’aubergines
  • Le kadaïfi : pâtisserie aux noix et au miel

On se retrouve bientôt pour la suite du voyage !

En attendant vous pouvez relire les billets sur nos destinations préférées dans la page dédiée aux voyages d’Anaïs dans son assiette et à nos escapades gourmandes.

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s