Réussir la diversification alimentaire de son bébé


Voici l’un des sujets du moment à la maison. Il y a tellement d’avis sur la question que cela vaut la peine de s’y attarder un petit peu. Pour notre première fille, nous avions hésité jusqu’au 5ème mois avant de débuter sa diversification alimentaire. Elle avait été sevrée au 4ème mois d’allaitement et cela me semblait trop tôt pour l’envisager dans la foulée. J’avais également peur des risques d’allergies. Pour notre deuxième bébé qui est toujours allaité, j’ai dû faire quelques recherches pour savoir comment procéder. J’ai également discuté de la question avec la pédiatre qui la suis ma puce depuis sa naissance. D’autres mamans m’ont également donné leurs avis précieux.

Voici ce que j’ai retenu de mes diverses lectures  et entretiens.

Diversification 1

Quel est le meilleur moment pour débuter une diversification alimentaire avec bébé ?

  •  La diversification n’est pas recommandée avant le 4ème mois de vie (voir le 6ème mois en cas d‘antécédent d’allergie dans la famille).
  •  Le lait maternel ou maternisé est le seul aliment recommandé en attendant que le système digestif de bébé soit prêt.
  • Les risques d’une diversification trop précoce peuvent être gênants et entraîner des allergies alimentaires plus ou moins sévères.
  • De même une introduction trop tardive peut entrainer des troubles du comportement chez l’enfant qui sera moins réceptive aux découvertes alimentaires.

Quand faut-il commencer l’alimentation solide ?

La réponse de la Leche League m’a beaucoup plu : « Le meilleur moment pour commencer l’introduction des solides, c’est quand l’enfant commence à s’y intéresser. »
Le site de la Leche League propose un dossier complet intitulé sur le sujet.

Diversification 2

Par quoi commencer ?

Chaque pédiatre a sa méthode. Celle de mes filles m’a conseillé de débuter la diversification en douceur vers 4 mois et demi par 3 cuillerées de légumes cuits (Un légume à la fois, tous sauf ceux de la famille du choux) sans matière grasse avant chaque tété à midi et le soir pendant une semaine puis d’augmenter les doses à 6 cuillerées.

Sur ces conseils, je me suis lancée dans la confection de petite purée de légumes de saison maison. En mars, les produits disponibles ne sont pas très nombreux. J’ai donc testé la purée de courge musquée, de petits pois, de haricots verts, de courgette, de panais, de carotte et de fenouil.

Ce que j’ai pu constater c’est que bébé n’était pas en mesure d’ouvrir sa bouche pour manger à la cuillère (j’avais oublié que bébé est un bébé ;-). Il a donc fallu l’aider un peu et glisser la cuillère délicatement dans sa bouche. J’ai tout de même été assez surprise de voir ma puce tété sa cuillère. Puis au fur et à mesure des séances de dégustation, j’ai pu la voir bouger sa langue pour enfin déglutir. Au début j’avais l’impression qu’elle repoussé la purée avec sa langue mais au bout d’une semaine la voici ouvrant d’avantage la bouche pour que je lui dépose de la purée. C’est un vrai bonheur. J’avais oublié m’être autant amusé avec ma première fille.

Dans mon prochain billet je vous donnerai quelques conseils pour la préparation des toutes premières purées.

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s