Les toutes premières compotes pour bébé


Après avoir eu beaucoup de succès avec mes petites purées pour bébé, voici les compotes. Le pédiatre nous a conseillé de proposer des compotes de fruits jaunes au goûter à raison de trois cuillerées par jour. Elle nous a également recommandé d’augmenter ensuite les quantités doucement d’environ trois cuillerées supplémentaires chaque semaine.

Depuis maintenant 15 jours, je prépare donc des compotes de fruits de saison pour bébé. En mars, les fruits frais jaunes disponibles n’étant pas très nombreux, j’ai donc utilisé quelques produits congelés. Chaque jour, j’ai essayé un nouveau fruit mais j’ai vite fait le tour entre : pomme, poire, banane, pêche, prune, coin et rhubarbe.

Voici quelques infos glanées ça et là sur le net et quelques astuces qui pourront vous être utiles si vous aussi vous souhaitez vous lancer vous aussi dans la confection de compotes maison pour bébé.

Lundi – Compote de pomme

Le saviez-vous ?

  • La pomme est riche en fructose et glucides. Les pommes peuvent selon leur variété contenir entre 0,1 et 30 mg/100 mg de Vitamine C dans la partie externe de la pulpe et plus encore dans la peau, puisque celle-ci renferme quatre à cinq fois plus de cette vitamine que le reste du fruit.
  • Mieux vaut donc les consommer bio et sans la peler. Les autres vitamines contenues dans la pomme, B1, B2, PP, B5, B6, B9, provitamine A (beta carotène, 0,07 mg aux 100 g) et vitamine E (0,5 mg aux 100 g). Elle apporte de multiples minéraux et oligo-éléments, en particulier du potassium.
  • Les pommes doivent être choisi ferme et sans tâches.
  • Le meilleur mois pour les déguster est septembre mais on peut en consommer jusqu’en janvier.

N’hésitez pas à consulter ce site Internet dédié à la pomme. Vous pourrez savoir quelle variété consommer en ce moment de l’année.

Mardi – Compote de poire

Le saviez-vous ?

  • La poire est très riche en eau. Elle renferme de nombreux minéraux et d’oligo-éléments comme le potassium (125 mg/100 g), le calcium, le magnésium et le fer (0,2 mg/100 g). Elle contient également une bonne dose de vitamine C (5 mg/100 g), qui est renforcée par la présence de carotène et de vitamine E. La poire est riche en fibres (2,3 g/100 g).
  • Choisissez la poire d’été lourde, parfumée et souple au toucher et celle d’automne un peu verte et ferme, car elle s’affinera à l’air libre.
  • Le meilleur mois pour la déguster est août mais on peut en consommer jusqu’en décembre.

Mercredi – Compote de banane


Le saviez-vous ?

  • La banane est riche en glucides (90 kilocalories, soit 376 kilojoules pour 100 g). Elle contient de la vitamine C (15 mg/100 g) qui disparait au fur et à mesure que la banane mûri. Elle est idéale pour la croissance de bébé car elle est riche en fibres et minéraux idéalement adaptée aux appareils digestifs les plus délicats.
  • La banane peut être acheté verte car elle se conservera longtemps il faut simplement la garder à température ambiante. Elle mûrira doucement. Pour accélérer ce processus on peut l’emballer dans du papier journal.
  • On parle de 7 stades de maturité de ce fruit (du vert au brun). C’est généralement au quatrième stade, alors que sa peau est de couleur jaune vif et très peu tachetée, qu’il est conseillé de manger la banane crue, très digeste par ailleurs. Dans les compote on peut utiliser les bananes jusqu’au dernier stade. La chair sera très molle mais également très parfumée et sucrée.
  • Même si la banane est disponible tout au long de l’année, la meilleure période pour la déguster fraiche est d’octobre à janvier.

Jeudi – Compote de pêche

Le saviez-vous ?

  • La pêche renferme 87% d’eau. Elle est très riche en potassium (200 mg/100 g), en phosphore et en magnésium. C’est une excellente source de provitamine en particulier les jaunes. Côté vitamines elle offre de la vitamine C (7 mg/100 g) est d’autant plus intéressant qu’il est associé à une forte présence de pigments flavonoïdes, qui favorisent son assimilation. Plus une pêche est colorée, plus elle en contient, notamment autour du noyau. Enfin, grâce à ses fibres abondantes (2 g/100 g) et très tendres, la pêche stimule tout en douceur les intestins paresseux et fragiles. Elle est idéale pour bébé dès cinq mois.
  • Choisissez-la parfaitement à point car elle ne mûrit plus après la cueillette. Un seul moyen de ne pas vous tromper : pressez-la légèrement, elle doit être souple. Sans taches ni traces de chocs, elle dégage une odeur parfumée. Ne pas se fier à la couleur qui ne reflète pas son degré de maturité.
  • Les meilleurs mois pour la déguster fraiche sont juillet et août.

Vendredi – Compote de prune et pomme



Le saviez-vous ?

  • La prune est riche en fibres, notamment de la pectine, ce qui lui donne des propriétés laxatives. Idéal pour les bébés constipés. La prune fait partie des fruits les plus énergétiques car elle apporte 60 calories pour 100 g. Elle est très riche en sucres (15 g/100g de glucides) mais aussi en vitamines, en particulier de la vitamine A et C. Le potassium est particulièrement présent dans la prune ainsi que d’autres minéraux, comme du phosphore, du magnésium, du calcium, du fer et du cuivre.
  • Il faut choisir la prune mûr (le noyau doit facilement se détacher de la chair). Sa peau doit être souple. Si elle est recouverte d’une sorte de couche de cire (la pruine) c’est aussi un bon signe de maturité.
  • Les meilleurs mois pour la déguster fraiche sont août et septembre.

Samedi – Compote de coing

Le saviez-vous ?

  • Les fibres sont très abondantes dans le coing, puisqu’elles dépassent 6 g/100 g. Il est riche en vitamines C (15 mg/100 g). Les tanins et pectines du coing ont des propriétés anti diarrhéique, une action protectrice et antiseptique.
  • Le coing est mûr lorsqu’il dégage un parfum agréable et que sa peau est bien jaune, avec un fin duvet qui s’en va facilement en frottant. Prenez le bien ferme et intact.
  • Les meilleurs mois pour le déguster frais sont octobre à décembre.

Dimanche – Compote de rhubarbe et pomme

Le saviez-vous ?

  • La rhubarbe a l’avantage d’être très peu calorique (15 kcal/100 g), mais son acidité étant très prononcée, on a tendance à la préparer avec beaucoup de sucre. Pour bébé on peut l’associer à une pomme pour adoucir son acidité.
  • La rhubarbe est très laxative grâce à sa richesse en fibres. Son apport en minéraux est très important, notamment en potassium et en phosphore. Elle apporte aussi une quantité intéressante de magnésium et de calcium. Elle contient également beaucoup de vitamine C (12 mg/100 g)
  • Le rhubarbe se choisi avec un pétiole épais, ferme et plein, sans tâches et de couleur verte avec des bordures rosées. Ses extrémités doivent être fraîchement coupées. Brisez la tige : la cassure est nette et la sève s’écoule.
  • Les meilleurs mois pour le déguster frais sont avril et mai.

Astuces,

  1. Si pour les légumes je commençais les repas par quelques cuillerées de purée avant de l’allaiter, pour les fruits j’ai fait l’inverse car ma petite Choubidou adore le sucré et pourrait engloutir la totalité du pot.
  2. Si bébé s’impatiente entre chaque cuillerée, ce qui est la cas de ma puce qui ‘adore’ manger, on peut lui proposer de tenir une autre cuillère en plastique, des petits jouets (les hochets ont beaucoup de succès).

Fruits cuits ou crus pour bébé ?

Je me suis posée la question car pour moi les fruits crûs sont parfois cités dans les articles concernant la diversification. J’ai donc posé la question à une pédiatre qui m’a répondu que c’est à partir de 9 mois que l’on peut proposer des fruits crus mixés. On peut également donner petit à petit des morceaux fondants seulement si les fruits sont très murs, bien lavés et épluchés. On commence toujours par des fruits comme la banane, la pêche, la poire qui sont bien adaptés. Ma petite Choubidou aura 9 mois cet été, ce qui me semble parfait pour tenter les fruits crus.

La déception,

Je suis toujours équipée de mon nouveau babycook de chez Beaba pour réaliser mes compotes mais je dois avouer avoir été déçue par cette nouvelle version. Il n’est vraiment pas à la hauteur de mon premier babycook ! Le couvercle est en plastique moins rigide ce qui créé des fuites au niveau du bol, beaucoup de vapeur s’échappe et je ne vous parle pas des éclaboussures lorsque je mixe. Je suis obligée de poser la main sur le couvercle pour assurer l’étanchéité. Le mixeur me paraît également moins performant puisque certains légumes ne sont pas bien broyés. Bref, je suis à la recherche d’un remplaçant. Si vous avez des idées de robot culinaire compact, qui peut voyager (avec housse c’est mieux) n’hésitez pas à me poster le poster en commentaire.

Prochainement,

Comme nous avons également essayé des petits pots tout prêts mais uniquement Bio, je vous en parlerai prochainement.

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s