J10 en Islande – Péninsule de Reykjanes


Aujourd’hui, on se retrouve pour parler d’Islande. Je vous propose de vous raconter notre dixième journée dans la Péninsule de Reykjanes au Sud-Ouest.

Nous avons débuté cette journée par un long trajet qui nous fait traversé la capitale Reykjavik. Nous avons ensuite rejoint le phare d’Hópsnesitué au sud de la Péninsule de Reykjanes.

La Péninsule de Reykjanes qui veut dire en français la péninsule du cap des fumées est une zone très actives d’un point de vue géothermique. Balayée par les vents violents de l’océan Atlantique, les côtes sont également très découpées et l’extrême sud se compose de multiples falaises où nichent de nombreux oiseaux.

Hópsnesviti

Hópsnesviti est le phare d’Hópsnes situé près de Grindavík. Il est installé sur un champ de lave sur lequel se sont échoués de nombreux bateaux au fil du temps.

Ces épaves de bateaux sont parfois très impressionnantes par leur taille et le reste de leur coque qui est bien souvent déchiqueté. Les navires échoués sont également souvent situés très loin de la côte. Ils témoignent de la violence des tempêtes qui se sont abattues sur cette zone et de l’importance d’avoir bâtit ce phare ici.

Pour chaque épave, un panneau explicatif a été installé afin de donner des explications sur l’histoire de chacun de ces naufrages spectaculaires.

Brimketill lava rock pool

Brimketill est une piscine naturellement sculptée par érosion marine dans la falaise. Elle est située au bord du rivage à l’ouest de la ville de Grindavík.

Par temps calme, il est possible de s’y baigner. Lorsque nous l’avons découverte c’était impensable car elle était arrosée par les embruns. La mer était très agitée et les vagues se brisaient avec beaucoup de violence sur la falaise.

Falaises de Reykjanesta

Reykjanesta signifie en français « le cap des fumées ». Ces falaises sont situées à l’extrémité Sud-Ouest de la Reykjanesskagi.

Le point de vue sur ces falaises déchiquetées et ces aiguilles au large est impressionnant.

Le grand pingouin dont vous trouverez une statue sur la falaise était un oiseau mesurant jusqu’à 80 centimètres de hauteur et dont les couleurs étaient des nuances de noir et de blanc. Cet oiseau marin était incapable de voler ce qui l’a mené à sa disparition. L’espèce a été victime d’une chasse implacable, surtout à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle.

Ce mémorial en bronze a été créé par le sculpteur Todd McGrain dans le cadre de son projet Lost Bird.

Si comme nous vous venez ici en juillet, ne manquer pas le phare qui se trouve sur le chemin menant aux falaises. A ses peds est installé une très grande colonie de sternes arctiques. Elles  nichent au sol tout autour de l’édifice. Leurs vols en rase-motte vers les voitures devraient vous alerter de leur présence.

Attention à ne pas les approcher de trop près car en période de nidification elles peuvent être très défensives et ne se laisse pas impressionner par l’homme.

Hvalsneskirkja

Cette église de pierre a été construite en 1887. Elle est aujourd’hui située sur sa coline au milieu de vastes champs dont l’herbe ondule au grès des vents.

Elle est reconnaissable parmis toutes les autres églises d’Islande grâce aux couleurs vives composées de jaune, vert et rouge qui ont été utilisées pour peindre son cloché et sa porte.

Certaines pierres tombales de son cimetière attirent également les curieux qui reconnaissent entre autres celle de Steinunn Hallgrimsdottir, décédée en 1649. seule fille du poète préféré des islandais, Hallgrimur Petursson.

Garðskagi

A l’extrême pointe nord de la péninsule de Reykjanes, vous trouverez le phare de Gardur, un musée et un restaurant.

 

La vue sur le vieux phare est superbe et nous avons pu y observer de très nombreux oiseaux à marée basse dans les rochers tout autour de l’édifice et sur la petite plage attenante.

Ce que nous avons apprécié le plus, c’est l’ancien phare dans lequel a été installé un petit café qui sert boissons chaudes et froides ainsi que d’excellentes pâtisseries.

C’est un lieu charmant et parfait pour organiser une pause goûter.

Notre hébergement à Hafnarfjordur

Nous avons choisi notre dernier hébergement dans la petite ville d’Hafnarfjordur car elle est idéallement située entre Reykjavik et l’aéroport international de Keflavík.

Elle est construite autour d’une baie. Ses maisons possèdent souvent des monticules de lave dans les jardins transformés en jeux pour les enfants.

Sa petite église peinte en jaune est situé sur une petite coline.

Les maisons du quartier dans lequel notre maison était située, étaient très jolies.

Certaines avaient des décorations très originales.

Le front de mer d’Hafnarfjordur a été largement modernisé pour accueillir des touristes toujours plus nombreux. Le petit port et ses restaurants de poissons méritent le détour comme celui de Tilveran.

Je vous donne maintenant rendez-vous dans quelques jours pour le onzième jour de notre roadtrip et la découverte du sud-ouest.

Pour tous savoir sur ce voyage, retrouver toutes les publications à partir de la page consacrée à l’Islande.

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.