Anaïs blogtrotter à l’Ile Maurice #5 Le Nord


Pour visiter le nord de l’île Maurice, nous avons décidé de poser nos valises quelques jours dans la ville balnéaire de Grand Baie.

Cela nous a permis de visiter plusieurs sites situés dans la partie nord de l’île mais surtout de profiter encore un peu plus longtemps de coucher de soleil sur la mer car à l’est de l’île cela ne sera plus possible !

Notre hébergement à la Résidence Péramal

Nous avons choisi la résidence Péramal pour sa situation géographique mais aussi son rapport qualité/prix qui nous a semblé le meilleur compromis.

Cette petite résidence est plutôt facile d’accès puisqu’elle a été construite au bord de l’eau. Le point de repère est le restaurant Le Capitaine. Le petit chemin qui conduit à la résidence est située en contrebas et longe la mer.

Pas de plage toute fois à proximité. Il faudra prendre sa voiture pour aller se baigner plus loin à Trou aux Biches par exemple, la plage la plus belle du coin.

Nous avons beaucoup apprécié le cadre verdoyant de cette résidence dont le jardin est entretenu chaque jour avec beaucoup de soin.

Nous avons pu profiter de la terrasse de l’appartement situé en rez-de-jardin pour prendre l’apéro ou le petit déjeuner face à la mer.

Nos filles ont particulièrement apprécié la compagnie des petits oiseaux très intéressés par les miettes de croissants. Il faut savoir qu’une boulangerie locale est située à 2 pas de la résidence.

Le seul petit bémol concernant cette résidence, c’est sa proximité avec le temple tamoul Surya Oudya Sangam et surtout de sa salle et sa terrasse de réception dans lesquelles sont organisés régulièrement des mariages et des anniversaires le tout en grandes pompes.

Ceux qui cherchent le calme seront déçus.

Jardin botanique Sir Seewoosagur

La première visite prévue dans cette partie de l’île était pour nous une évidence : Le jardin Pamplemousse.

Si vous cherchez le jardin pamplemousse dans votre GPS vous risquez d’avoir quelques surprises car si il est connu des touristes sous ce nom, il faudra le chercher sous son nom officiel pour obtenir le bon itinéraire.
Nous nous avons été plutôt chanceux car en nous dirigeant vers la ville de Pamplemousse nous sommes tombés par hasard sur les belles grilles blanches du jardin. Celles que l’on voit sur de nombreuses cartes postales. Attention aux charlatans qui essayent de vous vendre un parking à proximité du jardin alors qu’un grand parking gratuit est disponible juste devant l’entrée officielle du jardin (qui n’est pas celle des grilles blanches).
Pour la petite histoire, cette grille de fer forgé peinte en blanc est un don de François Liénard de la Mivoye. Elle a été placée ici en 1868.
.
.
Le Jardin botanique Sir Seewoosagur ou jardin pamplemousse est le site touristique le plus visité de l’île Maurice.
.
.
.
Ce qu’il faut retenir de ce fameux jardin c’est qu’il s’étant surtrente-sept hectares. N’hésitez pas à chausser vos chaussures les plus confortables pour la visite.
.
.
Sir Seewoosagur Ramgoolam,
.
Créé par Pierre Poivre, le jardin porte aujourd’hui le nom de Sir Seewoosagur Ramgoolam, ancien premier ministre de Maurice et père de son indépendance. Le tombeau de ce grand homme a été installé à deux pas de la très jolie maison coloniale qu’il est possible de visiter.
.
.
.
Il a été construit sur les terres anciennement consacrées au jardin du gouverneur de La Bourdonnais fondé en 1735 pour le ravitaillement des bateaux en route vers les Indes.
.
.
Le jardin est sillonné d’avenues et d’allées qui portent les noms des grands naturalistes qui ont étudiés ou contribués à former la flore des Mascareignes.

.
Le jardin de Pamplemousses est traversé par la rivière Citron, le canal de la Villebague et le canal Belle-Eau.

.

.
Toute cette eau disponible a permis la construction de plusieurs bassins.
.

.

Les bassins de nénuphars
.
La plus célèbre des plantes aquatiques du jardin pamplemousse est la Victoria amazonica que l’on trouve dans le plus grand des bassins de nénuphars.
.

.

Elle forme d’immenses plateaux qui recouvrent la totalité du bassin. Nous les avons découvertes alors qu’ils étaient encore petits.

.

.
Le jardin possède aussi des lotus, des nymphéas et des jacinthes d’eau.
.
.
.
.
Le jardin est aussi peuplé d’un grand nombre d’animaux comme ces petites grenouilles.
.

.

Les chauves-souris géantes peuvent aussi être observées même en plein jour aux abords de la belle maison coloniale. Ces roussettes noires (pteropus niger), endémiques de Maurice, sont frugivores.

.

.

Ces roussettes noires, pourtant protégées sont malheureusement menacées d’abattage par les locaux qui se plaignent des dégats qu’elles causent aux cultures de fruits comme les mangues et les litchis. Pour en savoir plus, je vous recommande la lecture de cet article.

.

.

Des tortues géantes ainsi que des biches sont aussi visibles dans le jardin.

.

En conclusion,

Si ce jardin recèle des trésors botaniques : arbre à épice, ébène, teck, acajou, balsa, canne à sucre, manguier, mangoustan, dattier et muscadier, il manque toutefois d’entretien et d’information. Il n’y a pour ainsi dire aucun étiquetage des plantes et les guides du jardin qui peuvent vous proposer un tour se cantonnent à une quantité assez succincte de plantes. Nous avons été plus impressionné par un autre jardin situé à quelques kilomètres du jardin pamplemousse.

En effet, nous avons eu l’opportunité de faire une balade dans le très joli domaine de Labourdonnais.

.

Le Domaine de Labourdonnais

.

Fondé en 1774, le Domaine de Labourdonnais est une propriété privée ouverte depuis peu au public. On commence la visite commence par cette splendide allée d’arbres de plus d’une centaine d’années. Celle-c m’a rappelé la magnifique allée de chênes d’Oak Alley en Louisiane.

.

.

Cette grande maison appelé « château » de style néo-classique italien a été construit en 1856. Elle a été réalisé en bois de teck.

.

.

Le toit est recouvert de bardeaux et la double galerie à colonnades fait le tour complet de la bâtisse. ‘est une des plus belles maisons coloniales de l’île.

.

.

Le jardin qui l’entoure est très bien entretenu et de nombreux affichages vous indiquent quelles sont les plantes qui vous entourent.

.

.

On peut y découvrir de nombreuses fleurs comme ces très jolies orchidées.

.

.

Nous avons particulièrement apprécié les grands affichages décrivant avec beaucoup de détails la faune et la flore des lieux.

.

Si vous avez un peu plus de temps vous pourrez également visiter les vergers et finir par la Rhumerie des Mascareignes. Pour en savoir plus sur le domaine de La Bourdonnais.

.

La Table du Château

Situé dans un vaste espace ouvert sur le jardin et face à la demeure principale du domaine, le restaurant La Table du Château propose une carte variée qui évolue au gré des saisons et en fonction des productions du domaine. Les recettes sont familiales mais visitées par le chef italien Fabio de Poli.

.

.

Nous avons beaucoup apprécié ce restaurant qui est celui qui nous laissé le meilleur souvenir en termes de service irréprochable et de qualité du repas. Tout cela a un prix puisque c’est aussi le plus cher que nous ayons essayé mais nous ne regrettons pas bien au contraire.

.

.

La plage de Choisy

C’est la plus longue plage du nord de l’île. Elle s’étend en forme d’arc de Trou aux Biches à la Pointe aux Canonniers. Elle est bordée par des milliers de grands filaos.

.

.

C’est un endroit idéal pour profiter de sable blanc et d’une eau turquoise et chaude. Bref c’est l’endroit pour finir une belle journée de visite et profiter d’un coucher de soleil.

.

.

Si nous avez un petit creux vous trouverez de nombreux petits restaurants à proximité de la plage. Il faut savoir que c’est une des plages les plus populaires parmi les habitants de l’île qui viennent ici avec leur famille le week-end et les jours fériés.

.

.

Le Cap Malheureux

Le Cap Malheureux est un village situé à l’extrême nord de l’île Maurice. Il doit son nom à tous les naufrages qui ont eu lieu sur ses côtes. En 1810, c’est ici que les anglais débarquèrent pour prendre possession définitivement de l’île. C’est donc avant tout un lieu chargé de symboles historiques.

.

.

Aujourd’hui on vient avant tout prendre une photo de l’emblématique Notre-Dame Auxiliatrice de Cap Malheureux qui avec sa toiture rouge est devenue la star du coin.

.

.

On peut également profiter de la vue sur les îlots situés à quelques kilomètres au nord.

.

.

Si nous avions eu une journée de plus nous aurions certainement pris le temps pour faire une journée en mer pour découvrir Coin de Mire et ses colonies d’oiseaux de mer qui nichent dans ses falaises, pour se baigner à l’île Plate et l’îlot Gabriel.

.

.

La plage de Trou-aux-Biches

Cette plage de sable blanc longue de deux kilomètres bénéficie d’un superbe lagon et d’une exposition nord-ouest. Les enfants pourront y trouver une multitude de coquillages.

C’est pour moi la plus belle de l’île Maurice.

.

.

baptême de plongée sous-marine

Le nord de l’île Maurice offre de nombreux spots de plongée sous-marine. Le lagon est le lieu idéal pour réaliser un baptême. Nous avons donc profité d’une journée à la plage de Trou-aux-Biches pour réaliser ce baptême avec Nelson du Bigorno Diving Center Mauritius.

.

.

Après s’être équipé à la boutique, nous avons rejoint la plage à pied où le bateau est amarré. Le baptême débute au bord de la plage où les moniteurs apprennent aux élèves les premiers gestes de communication, le vidage de masque et rappellent les précautions à prendre lors de la plongée.

.

Notre chouquette qui n’a pas encore l’age de faire son baptême (réservé au plus de 8 ans) en a profité pour admirer un joli coquillage (lambis Chiragra) en attendant de prendre le bateau avec le groupe.

Pendant que ma grande et son papa partaient en baptême avec Nelson dans le lagon, la petite chouquette et moi sommes allées faire du snorkling et un peu d’apnée autour du bateau. Les poissons du lagon sont très vite attirés par un peu de pain jeté par dessus le bord. Nous nous sommes très vite retrouvées parmi de poissons multicolores.

Ma grande et son papa sont revenus avec la banane et très heureux d’avoir pu observer de nombreuses espèces sous-marines.

Merci à Nelson et toute l’équipe du Bigorno Diving Center pour leur accueil, leur gentillesse, leur professionnalisme et tous les fabuleux souvenirs.

Contact :
Bigorno Diving Center Mauritius
Coastal RoadTrou aux Biches
Tel : +230 5802 4869
Découvrez sa page Facebook
Voir d’autres avis sur TripAdvisor

.

Retrouvez toutes les info et les publications sur notre voyage à l’ïle Maurice ici

 

Laissez un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.