Noël gourmand


Cette année plus que jamais, Noël sera gourmand. Comme nous aimons les producteurs locaux, j’ai préparé une sélection de produits uniquement français en provenance des quatre coins de l’hexagone.

On débute ce tour de France dans les Hautes-Alpes et plus particulièrement dans la vallée de l’Ubaye, située au sud-est du Lac de Serre-Ponçon.

C’est une région dont je vous parle assez souvent puisque nous venons ici été comme hiver pour passer des séjours en famille dans l’Embrunais, le Queyras et le Guillestrois.

La distillerie Lachanenche

C’est l’association de deux frères qui a fait renaître en 2019, l’entreprise familiale crée en 1994 par leurs parents agriculteurs de la vallée de l’Ubaye. La liqueur de framboise à l’origine de la naissance de la distillerie fait place aujourd’hui à une gamme complète de pastis, liqueurs, génépi, eau-de-vie et gin qui sont élaborés en circuits courts et certifiés bio, 100 % naturels, sans additifs et sans extraits ni concentrés. La gamme de spiritueux est confectionnée à partir de produits locaux à consommer avec modération.

Cette année, j’ai choisi d’offrir du gin, du génépi et de la liqueur d’hysope de la distillerie Lachanenche car leur bouteille sont aussi belles que le contenant est bon. Elles feront de beau cadeau sous le sapin !

Pour en savoir plus sur la distillerie Lachanenche

À consommer avec modération.

On poursuit notre tour de France dans le Ventoux avec deux autres frères et encore une belle histoire de famille.

Les frères Jaumard

Depuis trois générations, la famille Jaumard exploite des truffières situées au pied du mont Ventoux. C’est Albert Jaumard, le grand père de deux frères qui ont pris aujourd’hui la direction de l’entreprise familiale, qui a planté les premiers chênes mycorhizés dans les années 70.

Vous trouverez chez eux des truffes d’hiver et d’été fraiches mais aussi de nombreux produits dérivés comme l’huile de truffe, des truffes en conserves, du vinaigre truffé, du miel truffé, et des terrines truffées.

Si les truffes fraîches peuvent être consommées à l’occasion du repas de Noël, nous avons choisi les jolies bouteilles d’huile de truffe pour les offrir comme cadeau sous le sapin.

Pour en savoir plus sur les frères Jaumard

On prend maintenant le large pour faire escale sur mon île préférée : la Corse. A San Lorenzu, un petit village de la Castagniccia situé au cœur de l’île, on produit une excellente charcuterie.

Les Moracchini

Héritiers d’un savoir faire ancestral, Les Moracchini confectionnent une charcuterie Corse en suivant les recettes et les pratiques traditionnelles familiales. Du choix des viandes jusqu’à l’affinage des produits en passant par le fumage, la gammes est large. Vous trouverez sur leur site, les mêmes produits que dans leur boucherie charcuterie de Corte.

On aime les figatellus, le prisuttu, la coppa, le lonzo et la pancetta et on a cœur à les partager avec nos proches à l’occasion de Noël en famille.

Pour en savoir plus sur le site de la boucherie-charcuterie Moracchini

Notre tour de France se poursuit dans mon Bourbonnais natal et plus précisément dans le joli village de Charroux.

La moutarde de Charroux

Au 19ème siècle, la moutarde de Charroux était très populaire dans le Bourbonnais. Elle était très apprécié pour sa texture en grain et sa douceur. A très les années qui ont suivi, cette moutarde traditionnelle a subi quelques revers comme le phylloxéra, une maladie qui lui a fait perdre ses grains et une partie de son authenticité avant de finalement disparaitre au milieu du XXe siècle.

Il a fallu attendre les années 1990 pour que Claude et Simone Maenner, une famille du village de Charroux, relancent la production de moutarde à l’ancienne avec ses petits grains. Aujourd’hui la gamme de moutarde est plus large offrant divers produits à base de moutarde à l’ancienne comme « la Pourpre » confectionné à base de vin rouge Saint-Pourçain et de jus de raisin.

La moutarde de Charroux doit sa saveur si caractéristique au vin blanc de Saint-Pourçain, issu du cépage local Tressalier, utilisé pour sa préparation.

Comme j’aime cette moutarde qui a pour moi la saveur de mon bourbonnais natal, j’aime l’offrir à toutes les occasions comme à Noël.

Pour en savoir plus sur huiles et moutarde.

C’est enfin à l’Ouest que nous mettons le cap pour retrouvez une île, une marque et encore une histoire de famille.

La Belle-Iloise

Derrière ce nom on retrouve encore une fois une belle histoire de famille qui a débuté en 1932 à Quiberon. Aujourd’hui c’est une des petites filles du créateur qui poursuit l’aventure de la Belle-Iloise qui a su garder l’authenticité de cette marque tout en lui apportant beaucoup de modernité. Les produits sont bons et les conserves aux couleurs modernes et colorées sont tellement jolies qu’on aime en rapporter à chaque séjour en bord de mer.

En ouvrant une petite boite on a toujours l’impression d’avoir rapporté un extrait de Bretagne et on a plaisir à offrir l’un des nombreux assortiments de tartinades pour l’apéro.

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site de la Belle-Iloise.

Les jardins de Gaïa

Depuis 1994, Les Jardins de Gaïa proposent des thés de qualité, bio et équitables. Arlette Rohmer, la fondatrice a été une des pionniers en France à ouvrir cette voix du commerce équitable. Grâce aux liens forts qui ont été tissés avec des producteurs locaux, la gamme des Jardins de Gaïa se compose également d’épices. En plus de la distribution de thé, infusions et épices, Les Jardins de Gaïa c’est aussi une manufacture, un comptoir de dégustation et d’une école de thé.

Pour en savoir plus découvrez le site des jardins de Gaïa.

J’espère que ce petit tour de France vous aura plu et que cela vous aura donné envie de chercher les produits français fabriqué à côté de chez vous plutôt que de consommer et offrir des choses fabriquées à l’autre bout de la planète !

Même si je ne suis pas fan du nom de ce site web, je vous invite à jeter un œil à Madin France. car vous trouverez de nombreuses entreprises françaises.

Passez de bonnes fêtes.

2 commentaires

  1.  » Comme nous aimons les producteurs locaux, j’ai préparé une sélection de produits uniquement français en provenance des quatre coins de l’hexagone. » il n’y a pas comme une contradiction ; si ça vient des quatre coins de l’hexagone et d’autan plus de Corse, ce n’est plus local !

    1. C’est quand même dingue ! Il y a toujours une personne qui se croit obligée de faire un commentaire désagréable lorsque la publication traite d’un sujet prônant la bienveillance !

Répondre à carrara Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.